Accueil > Outils > Foire aux questions

Foire aux questions

Réponses

  • 1. A quoi sert une enquête publique ?

    C’est un moment essentiel pour tout projet d’aménagement. L’enquête publique   permet aux citoyens de prendre connaissance de l’ensemble du projet, ses bénéfices, ses effets sur le territoire, son insertion et de toutes les études réalisées. Elle se déroule sous l’égide d’une commission d’enquête   indépendante.

    Haut de page

  • 2. Quand se déroule-t-elle ?

    L’enquête publique   sur le projet T Zen 4 se déroule du lundi 30 mai au lundi 4 juillet 2016, soit une période d’environ un mois.

    Haut de page

  • 3. Sur quoi porte l’enquête publique ?

    L’enquête publique   porte sur l’utilité publique du projet et sur la mise en compatibilité des documents d’urbanisme des communes traversées par le projet.

    Haut de page

  • 4. Comment se prépare une enquête publique ?

    L’ouverture et l’organisation de l’enquête publique   sont annoncées par la Préfecture de l’Essonne dans un document appelé « Arrêté d’ouverture de l’enquête publique ».

    On y trouve notamment la description des moyens d’information et d’expression. L’enquête publique   se déroule sous l’égide d’une commission d’enquête   indépendante nommée par le Tribunal administratif.
    Le maître d’ouvrage   élabore un dossier d’enquête publique   qui présente le projet, les études réalisées, son insertion, etc.
    Ce document très complet permet à tous de prendre connaissance des caractéristiques du projet.

    Haut de page

  • 5. Quel est le rôle de La commission d’enquête ? Quelle est sa composition ?

    La commission d’enquête   est indépendante, elle est nommée par le tribunal administratif et doit remplir plusieurs missions :

    • Veiller au bon déroulement de l’enquête publique  
    • Recueillir l’avis de tous sur le projet
    • Établir un rapport et ses conclusions motivées à l’issue de la phase

    Pour l’enquête publique   sur le projet T Zen 4, elle est composée d’un Président, de deux autres membres titulaires et de deux membres suppléants.

    Haut de page

  • 6. Que va-t-il se passer après l’enquête publique ?

    Après la fin de l’enquête publique  , la commission va rédiger un rapport sur le déroulement de l’enquête et consignera dans un document à part ses conclusions motivées, en précisant si elles sont favorables, favorables sous réserve(s) ou défavorables à la déclaration d’utilité publique   du projet et à la mise en compatibilité des documents d’urbanisme des communes traversées par le projet. Enfin, sur les bases du rapport et des conclusions motivées de la Commission d’enquête  , ainsi que des réponses du maître d’ouvrage   sur les recommandations et réserves, le Préfet de l’Essonne se prononcera sur l’utilité publique du projet et la mise en compatibilité des documents d’urbanisme.

    Haut de page

  • 7. Pourquoi faire un T Zen entre la station « La Treille » à Viry-Chatillon et la gare RER de Corbeil-Essonnes ?

    Pour répondre de la façon la plus adaptée aux besoins de déplacements du territoire tout en accompagnant son développement, une liaison T Zen sera créée entre Viry-Chatillon, Grigny, Ris-Orangis, Courcouronnes, Évry et Corbeil-Essonnes.

    La mise en place du T Zen 4 sur un linéaire plus réduit que la ligne 402 actuelle fait suite à différentes études identifiant le tronçon entre la station « La Treille » à Viry-Chatillon et la gare RER de Corbeil-Essonnes comme central. Une enquête de fréquentation menée en 2010 conforte l’importance de cette liaison : 82% des déplacements de la ligne 402 se font entre les stations « La Treille » et « Lycée Robert Doisneau ». En revanche, les sections Épinay-sur-Orge / La Treille, et les Tarterêts / Le Coudray-Montceaux présentent une fréquentation nettement inférieure. Le T Zen 4 se substituera donc à la ligne 402 entre la station « La Treille » à Viry-Chatillon et la gare RER de Corbeil-Essonnes.

    Haut de page

  • 8. Quelles villes seront concernées par le projet ?

    Six communes sont concernées par le projet T Zen 4 :

    • Viry-Châtillon
    • Grigny
    • Ris-Orangis
    • Courcouronnes
    • Évry
    • Corbeil-Essonnes

    Haut de page

  • 9. Quels projets urbains seront desservis par le T Zen 4 ?

    Le territoire du projet T Zen 4 est concerné par plusieurs projets de développement urbain qui vont permettre la création de nombreux logements et équipements. Chacune des six villes traversées fait l’objet d’un ou plusieurs projets de création de ZAC, de nouveau quartier ou encore de projets de renouvellement urbain :

    • Le PRU   de la Grande Borne à Viry-Châtillon et Grigny
    • La ZAC Grigny centre-ville
    • Le PRU   du quartier de Ris-Orangis
    • Le PRU   du Canal à Courcouronnes
    • Le Center Hospitalier Sud Francilien à Évry
    • La ZAC Montagne des Glaises à Corbeil-Essonnes

    En traversant tous ces projets urbains, le T Zen 4 permettra de créer un lien entre les différentes zones d’habitat et d’emploi du territoire. À ce titre, le projet de site propre   est intégré dans la plupart de ces projets urbains.

    Haut de page

  • 10. Que vont devenir les sections nord et sud de la ligne 402 ?

    Les sections nord et sud de la ligne 402 actuelle, Épinay-sur-Orge / Viry-Chatillon et Corbeil-Essonnes / Le Coudray-Montceaux, seront réorganisées afin de s’adapter aux besoins des usagers de ces secteurs. Le niveau de service proposé pour les sections nord et sud sera au moins équivalent à celui de la ligne 402 actuelle.

    Une attention particulière sera portée à la qualité des correspondances, notamment en gare RER de Corbeil-Essonnes pour maintenir la qualité de service. Lors de la concertation et face aux inquiétudes des participants, le STIF   a rappelé le principe de l’évolution des sections nord et sud de la ligne 402 : assurer a minima le même niveau de service que l’actuel avec un objectif de fréquence à minima 10 minutes en heures de pointe, 15 minutes en heures creuses. De plus, des discussions se poursuivent entre le STIF   et les acteurs transports du territoire pour améliorer la ligne 402 avant la mise en service du T Zen 4.

    Haut de page

  • 11. Combien de stations comportera le projet T Zen 4 ?

    Au stade de la concertation, le projet prévoyait 28 stations. Cependant, des demandes ont été formulées par les acteurs du territoire et les habitants pour que le STIF   étudie l’opportunité de 2 stations supplémentaires le long du tracé : une station dans le quartier de la Grande Borne à Grigny et une station dans le quartier du Canal à Courcouronnes. L’implantation de 30 stations est conditionnée par le fait d’offrir une vitesse au moins équivalente à la ligne 402 actuelle afin de garantir une qualité de service aux usagers.

    Haut de page

  • 12. Quelle sera la localisation du SMR – Site de maintenance et de remisage ?

    Au stade de la concertation, plusieurs localisations avaient été envisagées. Depuis 2012, deux sites ont été étudiés pour accueillir cet équipement indispensable au projet à Corbeil-Essonnes et Ris-Orangis. Des réunions de travail ont été organisées avec ces communes de Ris-Orangis et de Corbeil-Essonnes afin d’optimiser la qualité du site définitif d’un point de vue technique et mais aussi de façon à garantir la meilleure insertion paysagère possible.

    Haut de page

  • 13. Combien coûtera le projet et quel sera son financement ?

    Le coût total du projet T Zen 4 est estimé à 71 millions d’euros HT, hors matériel roulant et acquisitions foncières (estimation au stade DOCP, conditions économiques de janvier 2012).

    Le projet T Zen 4 est inscrit au Contrat Particulier Région-Département (2007-2013) conclu entre la Région Île-de-France et le Département de l’Essonne.

    Le financement des études est assuré par la Région Ile-de-France (50%) et le Département de l’Essonne (50%).

    Haut de page

  • 14. Pourquoi un T Zen et pas un autre mode de transport ?

    Le T Zen est un mode de transport innovant, alliant la fiabilité du tramway à un coût optimisé. Ces caractéristiques semblables à celles d’un tramway (voies de circulation réservées, priorité aux feux, accessibilité, information) en font un mode de transport moderne.
    La mise en place du T Zen 4 entre Viry-Châtillon et Corbeil-Essonnes permettra de répondre de la façon la plus adaptée aux besoins de déplacements croissants, tout en accompagnant le développement du territoire. De plus, le T Zen 4 sera conçu dès le départ pour évoluer à terme vers un tramway.

    Haut de page

  • 15. Quels changements seront apportés par le T Zen 4 pour les usagers de la ligne 402 ?

    Le projet T Zen 4 consistera à généraliser la qualité de service en partie offerte sur l’actuelle ligne de bus 402 entre la station « La Treille » à Viry-Châtillon et la gare RER de Corbeil-Essonnes. Ainsi, le futur T Zen 4 améliorera la régularité et la fiabilité de l’offre de service existante ainsi que le confort et l’accessibilité pour tous sur l’ensemble de cette liaison.

    • L’amélioration de l’offre de service :
      • Le T Zen 4 garantira des temps de parcours réguliers grâce aux voies réservées, à la priorité aux feux et l’arrêt systématique aux stations ;
      • La vente de titres de transports en station permettra également d’optimiser le temps d’attente ;
      • Le T Zen 4 circulera tous les jours, de 5h à 1h du matin avec une fréquence de 4 minutes en heures de pointe (de 8 à 10 minutes en heures creuses).
    • Un confort et une accessibilité sur la totalité de la liaison Viry-Châtillon et Corbeil-Essonnes :
      • Tous les véhicules T Zen 4 seront spacieux, lumineux, climatisés, équipés de portes coulissantes larges et muni d’un système de vidéosurveillance ;
      • Les stations T Zen 4 seront repérables et confortables avec sièges et abris, et permettront un accès pour tous (personnes avec des besoins spécifiques) ;
      • Des parkings à vélo seront également aménagés à proximité de chaque station.
    • Une information voyageurs complète, pratique et efficace
      • Tous les T Zen 4 seront dotés d’un système d’information voyageur visuelle et sonore avec indication des prochains arrêts, des temps de parcours, des correspondances et des temps d’attente avant les prochains RER.

    Haut de page

  • 16. Quelle sera la relation du T Zen 4 avec les autres modes de transport ?

    Le T zen 4 a été conçu pour être un mode de transport structurant pour le territoire. Il sera nécessairement en interconnexion avec l’ensemble des transports en commun existants ou en projet, et notamment les RER, qui sont aujourd’hui des arrêts importants de la ligne 402.
    Le T Zen 4 sera en correspondance avec :

    • Le RER D aux gares de Grigny centre, Orangis-Bois de l’Épine, Évry-Courcouronnes Centre, Le Bras de Fer et Corbeil-Essonnes
    • Le Tram-Train Massy-Évry à Grigny et à Évry
    • Le T Zen 1 à la gare de Corbeil-Essonnes
    • 37 lignes de bus

    Haut de page

  • 17. Quelles sont les prévisions de fréquentation ?

    A sa mise en service, 47 000 voyageurs seront ainsi attendus chaque jour sur le T Zen 4, soit une augmentation par rapport à la ligne 402 actuelle.

    Haut de page

  • 18. Quelle sera la fréquence du T Zen 4 ?

    La fréquence prévue est de 4 minutes en heures de pointe (de 8 à 10 minutes en heures creuses)

    Haut de page

  • 19. Y aura-t-il un accès aux personnes à mobilité réduite ?

    Oui. L’accès aux stations et aux rames sera aménagé de façon à permettre la circulation des personnes en fauteuil roulant, ainsi que des personnes voyageant avec des enfants dans des poussettes. Les larges portes coulissantes permettent un accès facile pour tous. Le T Zen fait également partie du Schéma directeur de l’accessibilité du STIF  .

    Haut de page

  • 20. Quelles sont les étapes à venir pour le projet T Zen 4 ?

    Haut de page

  • 21. Quand a eu lieu la concertation préalable du projet T Zen 4 ?

    La concertation préalable   s’est déroulée du 17 octobre au 2 décembre 2011.

    Haut de page

  • 22. Quels sont les enseignements de la concertation ?

    Le Conseil du STIF   a adopté à l’unanimité le bilan de la concertation et a décidé de poursuivre le projet en tenant compte des échanges et avis exprimés lors de la concertation. Le STIF   et ses partenaires ont ainsi décidé d’approfondir les points suivants :

    • L’implantation de 30 stations (au lieu de 28) pour répondre aux attentes du territoire, à condition de pouvoir offrir une vitesse au moins équivalente à la ligne 402 actuelle ;
    • L’itinéraire du T Zen 4 dans Ris-Orangis ;
    • Le tracé précis dans la ZAC de Grigny et dans le cœur du quartier du Canal à Courcouronnes ;
    • Les principes d’évolution des branches nord et sud de la ligne 402 ainsi que les actions à mettre en place pour améliorer la ligne 402 avant la mise en service du T Zen 4.
    • La localisation du site de maintenance et de remisage   du T Zen 4, en collaboration avec les communes concernées.

    Haut de page

  • 23. Que s’est-il passé depuis la concertation ?

    Depuis la concertation 2011, le STIF  , maître d’ouvrage   du projet, a engagé des études techniques afin de préciser les caractéristiques du projet. Un dialogue continu avec les acteurs du territoire a permis de définir les modalités d’insertion du T Zen 4. Ainsi, plusieurs sujets ont été approfondis sur la base des enseignements du bilan de la concertation.

    Haut de page