L’enquête publique

L’enquête publique   s’est déroulée du 30 mai au 4 juillet 2016. Cette période a permis aux habitants du territoire de s’informer sur les détails du projet et d’émettre un avis sur le dossier.

Informer

Pour prendre connaissance des détails du projet, le Dossier d’Enquête d’Utilité Publique (DEUP) qui comprend notamment l’étude d’impact sur l’environnement ainsi que les dossiers de mise en compatibilité des documents d’urbanisme a été mis à disposition dans les 6 mairies concernées par le projet (Viry-Châtillon, Grigny, Ris-Orangis, Courcouronnes, Evry et Corbeil-Essonnes). Des permanences organisées par la commission d’enquête   dans les différentes communes traversées par le projet étaient également l’occasion d’échanger, informer et recueillir directement l’avis des habitants sur le projet et le DEUP.

Une version numérique du DEUP était également disponible en ligne sur le site internet du projet.

En complément, le STIF   a distribué au public plusieurs documents d’information pour mieux comprendre le projet et informer des modalités d’expression pendant l’enquête publique   :

  1. Le Journal n°4
  2. Un dépliant d’information
  3. Des panneaux d’exposition installés à proximité des permanences de la commission d’enquête  
  4. Et de nombreuses informations sur le site internet du projet.

Contribuer

De nombreux moyens d’expression ont été mis en œuvre durant l’enquête publique   pour permettre à la population de donner son avis sur le projet.

Premièrement, lors des permanences de la commission d’enquête  , qui se sont tenues à trois reprises dans chacune des mairies concernées, les participants pouvaient faire part de leur contribution aux membres de la commission. Environ 30 personnes ont été rencontrées.

Deuxièmement, sur demande de la Commission d’Enquête  , un registre électronique a été mis en place pour favoriser l’expression de ceux qui ne pouvaient se rendre aux permanences. 52 observations ont été enregistrées.

Enfin, un registre papier était également mis à disposition dans les mairies concernées, aux côtés du Dossier d’Enquête Publique  . Ces registres ont permis de recueillir 21 observations.